Resultados 1 a 7 de 7
  1. #1
    WHT-BR Top Member
    Data de Ingresso
    Dec 2010
    Posts
    15,030

    [FR] Justiça francesa revoga licença da Interxion em La Courneuve, Seine-Saint-Denis

    Le tribunal administratif de Montreuil vient d'annuler l'arrêté préfectoral qui autorisait l'exploitation du datacenter d'Interxion installé à La Courneuve. Contactée, la société n'a pas souhaité commenter la décision.

    Le datacenter d'Interxion de La Courneuve interdit d'exploitation

    La mésaventure qui arrive au fournisseur de datacenters Interxion pourrait-elle arriver à d’autres opérateurs de sites ? Le tribunal administratif de Montreuil a annulé un arrêté préfectoral qui l'autorisait à exploiter son datacenter situé à La Courneuve. Il vient de rendre sa décision à la suite de l'audience qui s’est tenue le 1er octobre dernier, à la suite de la plainte d'un collectif de riverains du datacenter, rassemblé dans l’association Urbaxion’93. Contacté par la rédaction, la société Interxion n'a pas souhaité commenter cette décision.

    Les plaignants ont demandé l’annulation de l’autorisation permettant à Interxion d’exploiter son datacenter situé rue Rateau, en faisant état d’une irrégularité de l’enquête publique et d’insuffisances dans l’étude d’impact, selon le site reporterre.net. Ces riverains se plaignent du bruit généré par l’installation qui refroidit les centaines de serveurs informatiques abrités par l’immense hangar d’Interxion. A cela s’ajoutent les risques liés au stockage de plusieurs centaines de milliers de litres de fuel conservés pour alimenter les générateurs d’électricité du site.

    Des habitations situées à quelques mètres du datacenter

    Avec le développement accéléré de l’usage d’Internet, des communications mobiles, de la vidéo à la demande de type Netflix et des applications cloud dans les entreprises, le déploiement de datacenters pour traiter ces milliards d’interactions informatiques est passé à la vitesse supérieure. Un certain nombre d’entre eux se sont installés depuis plusieurs années en Ile-de-France, notamment en Seine-Saint-Denis (à Pantin, Aubervilliers, La Courneuve…) ou dans les Hauts-de-Seine (à Clichy notamment) et ils continuent à se développer.

    Or, si ces implantations, qui consomment énormément d’énergie et génèrent des nuisances sonores pour refroidir les serveurs informatiques, sont souvent situées dans des zones industrielles relativement éloignées des quartiers d’habitation, ce n’est pas toujours le cas. A La Courneuve, rue Rateau, le fonctionnement du datacenter d’Interxion est loin d’être passé inaperçu. Les logements des premiers riverains sont situés à quelques mètres du datacenter qui se trouve tout simplement de l’autre côté de la rue. Cette décision du tribunal administratif de Montreuil va-t-elle inspirer d'autres Franciliens ayant à subir dans d’autres villes de semblables désagréments ?

    Les datacenters, nouveaux pollueurs

    De façon générale et en dehors des nuisances directes de voisinage, les impacts environnementaux des datacenters sont en passe de devenir un problème majeur. Au regard de leurs besoins considérables en dépense énergétique, ces centres de calcul deviennent des pollueurs notoires. Aux Etats-Unis, ils ont consommé en 2013 près de 91 milliards de kilowatts-heure et ils devraient en consommer 139 milliards en 2020, soit une augmentation de 53% selon une étude publiée l’an dernier par la National Resources Defense Council.

    En juin dernier, en France, sur le forum Teratec 2015 consacré au calcul haute performance, Thierry Breton, président d’Atos, avait également insisté sur l’importance des problématiques énergétiques des datacenters, bien connues et de longue date. « Ce sont des sujets à ne pas prendre à la légère », avait-il rappelé.

    Article de Maryse Gros
    http://www.lemondeinformatique.fr/ac...tion-62707.htm




    La justice retoque un data center en Seine-Saint-Denis

    Contesté par deux riveraines, l'un des plus gros data centers de la Seine-Saint-Denis vient de voir annuler son autorisation d’exploitation. En cause : les insuffisances de son étude d’impact. Mediapart publie le jugement du tribunal administratif de Montreuil.

    C’est une décision inattendue tant elle rejoue l’histoire du pot de terre contre le pot de fer. Le tribunal administratif (TA) de Montreuil vient d’annuler l’arrêté préfectoral autorisant l’exploitation d’un data center, un entrepôt de serveurs internet, installé à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis.

    Mediapart s’était déjà intéressé à ce site, géré par la multinationale Interxion, une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) construite à une dizaine de mètres des habitations (retrouvez ici notre enquête sur l’envers des data centers). Le data center de la rue Rateau stocke près de 300 000 litres de fioul, conservés pour alimenter les groupes ...
    http://www.mediapart.fr/journal/fran...ne-saint-denis

  2. #2
    WHT-BR Top Member
    Data de Ingresso
    Dec 2010
    Posts
    15,030

    Le premier procès contre un data center s’ouvre aujourd’hui




    Inauguré le 29 novembre 2012, le vaste bâtiment de 9.000 m2 aux allures d’entrepôt crée des nuisances permanentes aux riverains installés, pour les plus proches, à une dizaine de mètres seulement de la longue façade grise et sans fenêtre. « Il fait du bruit en permanence et a été implanté sans concertation suffisante avec la population, presqu’à notre insu en fait », dénonce Matilda Mijajlovic, l’une des habitantes de la rue Rateau à l’initiative de la création du collectif.


    Alors qu’au nord de Paris se développe un eldorado pour les centres de stockage des données numériques, un collectif de La Courneuve a porté plainte contre les nuisances et la dangerosité d’un data center de la société Interxion.

    Le procès qui s’ouvre jeudi matin 1 octobre devant le tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis) est une première : il pose la question de la croissance effrénée des centres de données numériques, dit "data centers", en agglomération et notamment en région parisienne. Le collectif Association Urbaxion’93 s’attaque en effet à Interxion, l’un des géants de cette activité en pleine expansion. « Nous demandons l’annulation de l’autorisation d’exploiter du data center de la rue Rateau, à La Courneuve, en raison d’une irrégularité de l’enquête publique et d’insuffisances dans l’étude d’impact », explique Roxane Sageloli, avocate du Cabinet Huglo-Lepage et Associés, spécialisé dans le droit de l’environnement et de l’urbanisme.

    Inauguré le 29 novembre 2012, le vaste bâtiment de 9.000 m2 aux allures d’entrepôt crée des nuisances permanentes aux riverains installés, pour les plus proches, à une dizaine de mètres seulement de la longue façade grise et sans fenêtre. « Il fait du bruit en permanence et a été implanté sans concertation suffisante avec la population, presqu’à notre insu en fait », dénonce Matilda Mijajlovic, l’une des habitantes de la rue Rateau à l’initiative de la création du collectif.

    Si le bâtiment est bruyant, c’est parce qu’il faut refroidir les centaines de serveurs informatiques qu’il abrite et qui fonctionnent 24 heures sur 24 et 365 jours par an. Mais le plus grave est ailleurs : 580.000 litres de fuel sont stockées dans des citernes servant à alimenter les huit générateurs nécessaires au fonctionnement de l’installation. « Ces générateurs produisent 76 MW d’électricité, ce qui équivaut à la consommation d’une ville de 50.000 habitants », détaille Khadija Aït Oumasste, autre membre du collectif, qui habite également rue Rateau. Le bâtiment abrite en outre 8 salles de batteries au plomb reliées entre elles.

    Pour le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de Seine-Saint-Denis (CAUE 93), un organisme qui conseille les collectivités locales, le data center de la rue Rateau représente un danger pour le quartier, non pas par son activité propre, mais par la quantité de fioul qui y est stockée et par la présence de batteries de sauvegarde implantées sur le site et à proximité des habitations. « Cette activité n’est pas compatible par sa “nature” avec le caractère résidentiel du quartier et il est de nature à porter atteinte à la sécurité publique », écrit le directeur du CAUE 93 dans un courrier adressé au collectif.

    Cette prise en compte de la sécurité des riverains est au cœur de la contestation. Le procès intenté à Interxion est d’autant plus important qu’il s’agirait du premier procès de ce genre. « Nous exploitons des failles du dossier, notamment le fait que les risques d’incendie et d’explosion n’ont pas été suffisamment pris en considération. Mais on ne peut pas implanter d’installations aussi importantes que ce type de data centers aussi près d’habitations », s’insurge Roxane Sageloli.

    Outre les nuisances et le risque, le choix des technologies et leur impact écologique sont également au cœur du problème. Les data centers du Grand Paris pourraient en effet consommer en 2030, si rien n’est fait pour les freiner, autant qu’une ville d’un million d’habitants, selon Daniel Thepin, auteur d’un rapport pour l’Institut d’aménagement d’Ile-de-France, cité dans un article de la Tribune.fr.

    La communauté d’agglomération Plaine Commune, qui regroupe notamment, au nord de Paris, La Courneuve, Aubervilliers et Saint-Denis, est ainsi devenue, selon Daniel Thepin, le paradis des data centers, avec la plus forte concentration en Europe sur un territoire.

    Pour sa part, Interxion a prévu de doubler la capacité du centre de stockage de la rue Rateau en construisant un bâtiment similaire. Et il projette de construire un autre data center de 44.000 m2 en plein centre de la Courneuve. « Notre action semble avoir retardé la phase 2 de l’installation de la rue Rateau, mais quid de ce data center géant ? » interroge Matilda Mijajlovic. Elle affirme qu’aucun des 400 emplois annoncés dans le journal de Plaine Commune pour la création de la phase 1 n’a vu le jour.
    http://www.reporterre.net/Le-premier...re-aujourd-hui

  3. #3
    WHT-BR Top Member
    Data de Ingresso
    Dec 2010
    Posts
    15,030
    Resumo: um tribunal administrativo cancelou a licença de operação do data center após um grupo de moradores ter ingressado com ação contra a Interxion devido ao barulho e risco de incêndio. Alegadamente, a autorização foi emitida sem avaliação do impacto da instalação em área urbana -- o data center está situado a 10m das casas mais próximas --, agravado pelo armazenamento de 600 mil litros de combustivel e milhares de baterias. A região acolhe inúmeros data centers, porém localizados em zonas industriais. A Interxion não se manifestou publicamente. Nos planos da empresa, está previsto não apenas a expansão deste data center mas a construção de um outro, com 44 mil m2, em pleno centro da cidade. Arnaud de Bermingham, CEO/CTO da francesa Online.net, em post no Twitter chamou a decisão das autoridades de "violenta".
    Última edição por 5ms; 19-10-2015 às 13:42.

  4. #4
    WHT-BR Top Member
    Data de Ingresso
    Dec 2010
    Posts
    15,030

    Interxion Paris 7


    Construção do data center: tanques para estocar 280 mil litros de combustivel

  5. #5
    WHT-BR Top Member
    Data de Ingresso
    Dec 2010
    Posts
    15,030

    Un data center flambant neuf

    Posted on 27 janvier 2013

    Les riverains de la rue Rateau sont inquiets. Eux qui avaient déjà eu à subir les nuisances liées aux activité de la société Derichebourg ont découvert la présence à quelques mètres de leurs habitations de quelques 280 000 litres de fioul destinés à alimenter les groupes électrogènes du data center de la société Interxion.

    Cette vidéo promotionnelle explique en détail son projet courneuvien, depuis le chantier jusqu’au fonctionnement des installations.

    Concernant les groupes électrogènes et le dépôt de carburant, le Pôle environnement et installations classées de l’Unité territoriale de Seine Saint Denis a émis, à la demande du Préfet, un avis qui précise :
    Le principal risque associé aux activités exercées est l’incendie.
    (…) En revanche, le scénario d’incendie de la zone de dépotage présente des risques en dehors des limites de propriété du Data Center. L’étude de ce dernier scénario permet de classer ce scénario d’accident comme » sérieux » couplée à une gravité de probabilité » improbable » rendant ainsi la criticité du scénario acceptable.

    En clair : si le dépôt de fioul s’enflammait les riverains auraient chaud aux fesses. Mais la probabilité que cela arrive est considérée comme très faible…

    La probabilité que l’enquête publique lancée il y a quelques jours seulement change quoi que ce soit est également très faible : les cuves de fioul et les groupes électrogènes sont installés, et le data center fonctionne déjà depuis juin dernier.

    Il semble qu’Interxion ait négligé la sensibilité du voisinage et l’information des habitants du quartier alors que les travaux nécessaires à l’approvisionnement électrique du data center avaient déjà occasionné de gros dégâts dans le quartier.
    Une visite guidée du site permettrait peut-être aux Courneuviens d’apprivoiser ce nouvel équipement qui s’est installé si brutalement dans notre paysage.
    http://lacourneuve4routes.free.fr/?p=2874



    Interxion France inaugure un green data center à la Courneuve
    Interview de Fabrice Coquio, Président d'Interxion France.
    Une vidéo enregistrée lors du WebTV Thema - Green data centers, le 3 mai 2012 à Paris.


    Comentários

    Bien évasif à propos du caractère green du data center de La Courneuve.
    Il semble également que les groupes électrogènes ne soient pas seulement un moyen de palier d’éventuelles coupures de courant.

    ---

    INTERXION c’est un Usine d’électricité, clairement dit par son Directeur.

    ---

    « Le site 1-3 rue Râteau appartient à INTERXION FRANCE depuis 2011. IL se situe en zone UEA du Plan Local d’Urbanisme (PLU), donc DESTINE A RECEVOIR DES ACTIVITES COMMERCIALES. »

    CE N’EST PAS UNE ZONE INDUSTRIELLE.
    La question est : Quand INTERXION fabrique autant d’énergie qu’une ville de 50 000 habitants pour ses clients, est-ce encore une activité commerciale normale ?

    ---

    L’impact de l’INTERXION sur notre VIE PRIVEE.

    Un système de surveillance de 200 caméras (vidéo et visiophonie) sécurise le site et contrôle tout les entrées et sorties des piétons et des véhicules.

    Il me semble bien que la loi interdit à une société privée DE FILMER LA VOIE PUBLIQUE.

    Sous l’aspect sécuritaire d’une société privé, notre vie privée est atteinte. Vivant à proximité toutes les allées venues sont en surveillance constante : Les propriétés privées, les passants, les véhicules etc.
    Última edição por 5ms; 19-10-2015 às 16:18.

  6. #6
    WHT-BR Top Member
    Data de Ingresso
    Dec 2010
    Posts
    15,030

    Par7


    The data center is the former Corpet Louvet plant, which manufactured steam locomotives


    Ce nouveau data center à La Courneuve nous permet de vous accompagner dans votre croissance en mettant à disposition de l’espace d’hébergement supplémentaire, 64MW de puissance électrique et un large choix de connectivité Télécom :



    • Surface : 4500m² d’espace équipé
    • Connectivité : 3 points d’interconnexion Internet dont France-IX, + de 70 opérateurs Télécom/ISPs et une interconnexion en fibre noire à tous les bâtiments Interxion France
    • Puissance électrique : haute densité jusqu’à 2300W/m²
    • Innovation : une infrastructure de pointe et redondante permettant toute maintenance sans coupure (disponibilité 99.999% du temps)


    http://www.interxion.com/fr/Implanta...ce/paris/par7/


    Le maître-mot dans un Data Center est bien-sûr « électricité ». Celui-ci offre une densité de 2 500 watts par mètre carré. Au total, l'infrastructure et ses 4..500 mètres carrés de salles informatiques sont alimentés par deux câbles d'induction de 32 MW - baptisés Blanche et Neige par ERDF. Pour se faire une idée de la puissance délivrée, ces 64 MW suffiraient à alimenter une ville de 50 000 habitants.



    Afin de garantir une haute disponibilité, 365 jours par an, 24 heures et 24 et 7 jours sur 7, à ses clients, six groupes électrogènes fonctionnant au diesel ont été installés. D'une puissance de 3 MW chacun, ils assurent l'intérim en cas de coupure de l'alimentation électrique. Ils bénéficient d'une autonomie d'une semaine, « assez pour faire traverser la mer de Chine à un paquebot », illustre Fabrice Coquiot.

    Si plusieurs clients ont déjà installé leurs serveurs dans les armoires du PAR7, les autres son attendus de pied ferme par Interxion. L'unique salle ouverte à la visite montrait des emplacements vides. Sécurité oblige, personne ne peut pénétrer dans les salles hébergeant des données stratégiques, comme celles de banques. Les 4 000 serveurs que peut accueillir cette salle, « la plus petite », sont refroidis par l'air provenant du sol.



    Afin d'alimenter les serveurs en air frais, des systèmes de free-cooling ont été installés sur le toit du bâtiment. D'un coût de 1 million d'euros chacun, ils sont chargés de capter l'air ambiant puis de le refroidir à la température désirée s'il excède les 14 degrés. Ce scénario correspond à la moitié de l'année environ. En-dessous de ce seuil, l'air est simplement capté à température ambiante, suffisant pour refroidir l'ensemble.

    http://www.clubic.com/diaporama/phot...terxion-50907/
    Última edição por 5ms; 19-10-2015 às 17:50.

  7. #7
    WHT-BR Top Member
    Data de Ingresso
    Dec 2010
    Posts
    15,030

    Locomotive Factory to Data Factory


    A view of the factory floor of the Corpet Louvet plant
    while it was in operation building steam locomotives.

    Interxion’s PAR7 Data Center Location Has Rich History

    by Jason Verge on July 29, 2013

    Interxion’s newest data center campus in France has a rich history. Located at La Courneuve, a suburb located 8.3km north east from the center of Paris, the region played an integral role during the heart of the industrial revolution in the 19th and early 20th centuries. Now, it’s part of the digital revolution.

    European data center specialist Interxion’s PAR7 is part of an ongoing regeneration of La Courneuve and its transformation from a former industrial area to a vibrant technology center. The data center is the former Corpet Louvet plant, which manufactured steam locomotives. The company provided 1,962 trains during one of history’s major turning points. Two families, Corpet and Louvet, joined forces to launch the first steam locomotive in France.

    Old Industrial Footprint

    “We took over a piece of land that was very old commercial manufacturing plant. We rebuilt it completely,” said Fabrice Coquio, Managing Director of Interxion France. “The industrial revolution started with trains, then in early 20th century comes electricity. Now it’s the digital age. The site encapsulates the evolution of industry in Paris in the last 200 years. The East end is industrial.”

    The location’s infrastructure makes it ripe for data center use. “Things are changing, but there are things remaining,” said Coquio. “We need electricity – a lot of data centers are establishing themselves in former industrial areas.” As many in the data center industry know, a data center site needs available power, just as bricks-and-mortar industries, such as mills, manufacturing facilities required power. “The data center is the electrical factory of the future,” Coquio added.

    New from the Old

    “We had to destroy most of the former, very old building,” said Coquio. “We still kept two elements: the first is the former office of the plant manager. The second, there was a kind of weight in front of this building to check how many kilos the locomotives were representing before shipping. We kept this as well.” While the data center is a new facility with very modern design, the company kept these two flourishes as a reminder of the location’s rich history. It gives the location a distinctive personality, and shows a sort of evolution of industry.

    $165 Million Facility Investment

    “We’re a data center specialist. We design build and operate data centers. We do not want to compete with our customers, we claim to be what we call neutral data centers,” said Coquio.

    Interxion invested what equals to $165 million USD in PAR7. It’s a very large data center, with the company managing over 4,500 square meters of data hall space, and offering high power, with 65 Megawatts available. It’s high-density data center, offering up to 25-30 kW per rack. “It’s good for customers around density, cloud, or digital media services,” said Coquio. The site houses three Internet exchanges, making it a major hub.

    One interesting and unique feature of the location is that the inside the power distribution is 20,000 volts. This is more costly than distributing at 400 volts, which is the standard in the industry. “The higher the voltage, the less loss,” said Coquio. ”We save 0.2 of PUE, so it’s not a minor advantage. PUE is the combination of many designs and solutions,” Coquio states, as several design considerations were taken outside of the power distribution. However, it’s unique to Interxion in France. “We are the only one in France that is able to build and maintain a power distribution like this,” said Coquio. “It requires a lot of expertise to run.”

    The site features 2N+1 redundancy, on top of high density. It offers space from 1 rack to 1000 square meters. PAR7 officially opened on the 29th of November and implemented its first customer in 2012. The build-out lasted for exactly 11 months. Interxion announced the facility in summer of 2011.

    The France Data Center Market

    Interxion is a major player in France. It has the most data centers there and owns a sizeable chunk of the market. The company has a total of seven data centers around Paris. “It’s the most dense region in Europe,” said Coquio.

    While the economic crisis is effecting everywhere in Europe, Coquio is optimistic. “Last year wasn’t the best year, but we clearly see the market recovering,” said Coquio. “We’re still talking about a market growing 15-20 percent.”

    Coquio founded Interxion France in 1999, and it has grown nicely over the years. France is the largest entity of the group at 19 percent of revenues. Second biggest is Germany, followed by Holland and the UK. The company has 27 percent of the Paris market.

    “In the European data center market, the data center is always focused on the capital cities,” said Coquio. This holds true in France, but Coquio notes that the exception to this rule is Germany, which has notable data center concentration in Frankfurt, Dusseldorf and Munich.

    Interxion considers itself a neutral data center provider, in that it specializes in facilities and does not want to compete with its customers when it comes to cloud. “A bit more than 30 percent of our customers are multi-site,” said Coquio. The company’s multiple locations in Europe play a large part in its growth.

    “Our customer base in Paris is quite different than what we have elsewhere,” said Coquio. “It’s much more about national corporations. We tend to have some specialties in western Europe. Paris is organized around connectivity, and our customers are large systems integrators like Cap Gemini. The cloud specialists are in London or Amsterdam.”
    http://www.datacenterknowledge.com/a...-rich-history/

Permissões de Postagem

  • Você não pode iniciar novos tópicos
  • Você não pode enviar respostas
  • Você não pode enviar anexos
  • Você não pode editar suas mensagens
  •